Celta Club Futsal : Salut Lucas, brièvement peux-tu te présenter à nos Celtistas. Attention n’oublie pas que l’on a un large public féminin ? (Rire).

Lucas Deaux : (Rire) Quoi te dire… Lucas… 24 ans, joueur de football professionnel depuis 1 an au FC NANTES. J’attaque ma deuxième saison et cela fait huit ans que je suis pro’.

C.C.F. : Ça y est un nouveau rêve s’accomplit pour toi, après la découverte de la ligue 1, tu es le parrain du Celta Club Futsal ?

L.D. : C’est sûr que j’ai toujours voulu être le parrain du club depuis sa création. Je souhaitais être joueur et capitaine mais je me suis dit que de concilier les deux allait être compliqué. J’espère que mes parents seront fiers de mon choix.

C.C.F. : Connais-tu un peu ce sport et comment en es-tu arrivé à être le parrain du Celta ?

L.D. : Bah écoute je connais un peu ce sport puisque j’ai déjà été parrain d’une équipe de Futsal à Reims. C’était un club de potes qui a malheureusement été arrêté.
Et comment j’en suis arrivé à être le parrain du Celta ? Je connaissais un vieux type en manque d’affection qui me faisait pitié, un certain Paul Gardey qui m’a dit de venir (Rire).

C.C.F. : Tu te vois finir ta carrière avec nous sur les parquets ?

L.D. : Ah ouais totalement, quand je m’investis c’est à fond. J’ai hésité à arrêter ma carrière pour être avec vous cette saison. Mais j’espère qu’à quarante ans je jouerai pour vous pour pouvoir affronter des petites jeunes de vingt ans. Malheureusement j’ai peur pour mes articulations (Rire)… Autrement, coach cela pourrait être pas mal…

C.C.F. : Tu as fait ta rentrée, notamment dimanche dernier, un très gros match contre le Paris Saint-Germain, nous c’est le 6 septembre contre Bagneux Futsal (National, Divison 1)… Pour nos Celtistas peux-tu nous dire que tu seras là pour nous encourager ?

L.D. : Je vais tout faire pour être présent avec vous ce soir là mais cela dépendra de mon emploi du temps avec le FCNA. Je vous le dis, je vais vraiment tout faire pour partager ce match avec tout l’engouement dû à cette rencontre et l’appui de votre région derrière vous.

Merci de ta disponibilité Lucas, en espérant te voir le 6 septembre prochain pour donner le coup d’envoi de la rencontre !

lucasdeaux

 


Lucas Deaux par OuestFranceFR