Le nom Celta Club Futsal vient d’une réflexion commune des fondateurs du club. Elle associe à la fois l’enracinement breton du club à travers la racine celte du nom. Elle souligne aussi les aspirations latines, tant dans l’idée directrice choisie que par les origines de certains des fondateurs, donnant ainsi la traduction de « Celta » et le choix de conclure par « Club Futsal », terminaison plutôt ibérique, et non par « Futsal Club », plutôt d’inspiration britannique.

Les dirigeants optent pour les couleurs Ciel et Noir pour représenter le Celta. Elles font référence aussi bien au Tours FC, cher au président Pascal Urvoy, qu’à la sélection nationale de l’Uruguay, berceau du futsal.

Ils choisissent une devise « Plvs Vltra » (lire « Plus Ultra ») qui est également celle de l’Espagne, pays dans lequel les frères Paul, Nicolas et Arnaud Gardey, trois des fondateurs du club, ont des origines. Il faut comprendre cette devise dans le sens qu’il faut aller toujours plus loin, repousser ses limites, illustrant la valeur du dépassement de soi, chère aux fondateurs du club.

La chauve-souris est l’emblème du Celta, tout comme elle est celle de de Valence, ville des origines des frères Gardey que nous citions dans le paragraphe précédent (voir aussi : histoire du blason).

Deux surnoms émergent pour qualifier les dirigeants, joueurs et supporters du club : les Celtistas, surnom également donné à la communauté du Celta Vigo, mais aussi les Murcielagos, traduction espagnole de chauve-souris.

Les fondateurs du club insistent alors sur « l’esprit celtistas » qui se composent d’éléments reconnus par tous : solidarité, ambiance familiale, respect et ambition sportive.