Il y a quelques semaines nous vous annoncions la bonne nouvelle : le 26 mars dernier le Celta était reconnu officiellement association cessonnaise. Depuis notre article la commune de Cesson-Sévigné a été d’un grand secours auprès du club dans l’organisation de la fin de la journée senior compétition le 29 août dernier, M. Christophe Decourcelles, conseiller municipal délégué aux associations sportives, nous a honoré de sa présence lors de la soirée de gala du 4 septembre et les Celtistas ont pu participer au forum des associations cessonnaises le 5 septembre dernier (photo d’illustration).

Ces signes forts ont conduit celtafutsal.fr à interviewer M. Savignac, adjoint au maire de Cesson-Sévigné pour les Sports, la Vie Associative et la Sécurité, lequel a accepté de se prêter au jeu.

celtafutsal.fr : Bonjour M. Savignac, depuis mars dernier le Celta Club Futsal est reconnu comme association cessonnaise. Qu’est-ce qui a motivé ce choix de la municipalité, fondateur pour nous ? Etait-ce une véritable attente d’avoir une association pratiquant le futsal à Cesson ?

Jean-Pierre Savignac : L’association Celta Club Futsal a démontré son attachement à Cesson-Sévigné en s’implantant durablement sur la Ville, ayant ses activités pour l’ensemble de ses adhérents tout au long de l’année dans l’enceinte du lycée St-Etienne (ndlr : désormais lycée Ozanam) et accueillant des journées de championnat avec des équipes du grand Ouest voire au delà. A ces titres elle a toute sa place à Cesson-Sévigné parmi la cinquantaine de structures sportives qui composent un tissu associatif d’une très grande densité (5875 adhérents) et d’une qualité difficilement égalable.
L’activité futsal, dont l’essor se poursuit sur tout le territoire tant elle répond aux attentes, des plus jeunes en particulier, n’était jusqu’alors pas proposée sur la Ville et aux alentours. Nous avons donc estimé qu’elle devait pouvoir intégrer l’offre de disciplines sportives cessonnaises, votre structure ayant démontré tout son sérieux dans la mise en place des activités et des matches.

cf.fr : Il y a quelques années Cesson-Sévigné a été élue ville la plus sportive de France par le journal L’Equipe. Comment se traduit dans les faits ce titre honorifique ?

J-P.S. : Le Challenge de la Ville la plus sportive est effectivement venu couronner en 2011 le choix historique de la Ville de Cesson-Sévigné de favoriser la pratique sportive pour tous, à tous les niveaux, en construisant au centre et à proximité des services, commerces et établissements scolaires un parc d’équipements (60 installations sportives) correspondant à celui d’une ville de 30-40 000 habitants !
Mais cette distinction a tout autant récompensé le travail des dirigeants, bénévoles et pratiquants des associations sportives et scolaires, œuvrant au quotidien sur le terrain et ayant contribué très fortement à la définition des programmes de constructions d’équipements et à la mise en place d’un dispositif d’animation sportive original et efficace.
Il a participé à conforter la Ville (près de 5 millions d’euros alloués au sport en 2013 !) et les acteurs de terrain dans leur investissement, leurs choix, orientations et les a engagé à poursuivre dans l’implication et l’inventivité. On peut véritablement parler d’une « culture sport » à Cesson-Sévigné. Il a également servi l’image de la Ville vers l’extérieur, au même titre que nos sportifs qui portent haut les couleurs cessonnaises sur tous les terrains de France et même à l’international.

cf.fr : Le Celta a pour valeur l’ouverture à tous mais également l’ambition de porter haut les couleurs du club et de la commune, ce mix entre sport pour tous et sport d’élite est-il également important pour les représentants du sport cessonnais ?

J-P.S. : Les sports de masse et d’élite sont indissociables, étant les éléments d’une pyramide sportive requérant une base solide avec tous les acteurs « anonymes » mais investis et une pointe plus ou moins visible selon les objectifs de chaque association. La richesse des moyens mis à disposition du mouvement sportif et l’investissement de longue date de dirigeants et encadrants de très grande qualité ont permis à la sphère sportive de grandir, en volume et en technicité, de franchir tous les échelons pour proposer aujourd’hui un sport de tous et pour tous, des structures de haut niveau (pôle espoir et France de canoë-kayak, sections sportives de collèges et lycées…) et un spectacle sportif (Cesson-Rennes Métropole Handball en LNH). Tout ce « petit monde » de passionnés se côtoie harmonieusement. Il s’agit là d’un savant mélange et d’un bel équilibre sur lesquels nous veillons attentivement car chacun en profite.

cf.fr : Le club va entamer sa troisième saison au sein du lycée Frédéric Ozanam, anciennement lycée Saint-Etienne, est-il envisageable de le voir évoluer, notamment pour ses rencontres officielles, dans une salle de la ville, avec des tribunes, dans les années qui viennent ?

J-P.S. : La Ville de Cesson-Sévigné connait aujourd’hui un relatif plein-emploi de ses installations, résultante de sa volonté d’accompagner l’ensemble des disciplines. Pour autant, dans le mesure où les demandes d’organisation de rencontres nous sont communiquées suffisamment tôt, nous serons en mesure d’étudier et de proposer des solutions au Celta Club Futsal, pour que celui-ci puisse rencontrer le public cessonnais.

Le Celta Club Futsal tient à remercier la commune de Cesson-Sévigné et tous ses représentants pour leur disponibilité, leur confiance et leur soutien dans le développement du projet celtistas. Nous sommes fiers de porter à travers la Bretagne les valeurs et le nom de Cesson-Sévigné.