La rubrique « A la rencontre de » vous propose de découvrir autrement les Murcielagos, d’apprendre à connaître nos joueurs et nos joueuses mais aussi les hommes et les femmes qui se cachent derrière. On finira toujours ces entrevues par l’interview décalée que l’on n’a pas voulu couper.

Cette semaine on est allé voir un gardien présent depuis la création du club : Thomas Mouazan.

Le joueur

Thomas Price Money, fan de tennis

Thomas Price Money, fan de tennis

celtafutsal.fr : Salut « Toto », peux-tu te présenter en quelques mots ?

Thomas Mouazan : Thomas, 28 ans, j’habite à Rennes. Je travaille dans le marketing pour un groupe allemand dans le secteur automobile. Pour ce qui est du sportif, à la base je suis handballeur, j’ai joué pendant une dizaine d’années à Cesson. Je suis arrivé au futsal par hasard, via le Soccer 5, parce qu’il manquait un gardien à une équipe de potes et depuis j’ai continué à garder les cages. Voilà les grandes lignes.

cf.fr : Tu es au club depuis sa création, qu’est-ce qui t’a motivé pour poursuivre ici pour une quatrième année ?

T.M. : Tout d’abord je dirais le projet du club et ses valeurs. C’est un club qui vit bien, tout le monde s’entend bien et ça donne une bonne dynamique. Côté sportif il y a deux bonnes équipes, très compétitives l’une comme l’autre et il y a la possibilité de gagner des trophées chaque saison. D’ailleurs il y a un titre à défendre avec la réserve et tenter de rester invaincu comme l’année dernière serait parfait.

cf.fr : Que retiens-tu de tes trois premières années au club ? Ton meilleur souvenir et le pire ?

T.M. : Il y a pas mal de choses à retenir, ce serait trop long de revenir sur tout. Les faits les plus marquants, selon moi, pour le meilleur ce serait le 32ème de finale de Coupe Nationale contre Nantes Bela. C’était une ambiance et un match de folie contre une super équipe, bref c’est mon meilleur souvenir. Pour le pire c’est compliqué il n’y en a pas vraiment en fait. Ma plus grosse déception plutôt, ce serait le match retour contre St-Brieuc Armor où on fait match nul 2-2 alors que si on gagnait on faisait les barrages pour la Ligue 2 mais rien n’a marché ce soir là …

cf.fr : Quel est le joueur qui t’a le plus impressionné ?

T.M. : Jérem avec ses contrôles trop long à la Cavani (rires). Plus sérieusement un seul joueur m’a vraiment impressionné depuis que je fait du futsal : Celso Sanz qui jouait à Nantes Bela. Clairement il n’y avait rien à faire contre lui, c’était trop rapide, trop fort physiquement, avec un pied gauche magique niveau précision et frappe de balle, bref clairement un autre niveau.

L’homme

"White Party" dans le Quartier Rouge

« White Party » dans le Quartier Rouge

cf.fr : Quel genre de sportif es-tu dans la vie de tous les jours ?

T.M. : Je suis un grand fan de sport en général, j’en fais quasiment tous les jours que ce soit soccer, tennis, en salle de fitness bref en fait n’importe quel sport.

cf.fr : Trois traits de caractère qui te définissent ?

T.M. : Généreux, têtu, dynamique.

cf.fr : Quelle est ta musique préférée quand tu es sous la douche ?

T.M. : Je n’écoute rien sous la douche c’est pas mon truc la chansonnette (rires) mais si vous voulez savoir mon artiste préféré reste Eminem.

cf.fr : Ta journée type dans la vie de tous les jours ?

T.M. : Une journée type il n’y en a pas vraiment. Il y a des rendez-vous incontournables qui reviennent mais les journées ne se ressemblent pas à cause des déplacements ou autres missions. En gros ce serait un mix entre boulot de 8h à 18h, sport si possible le midi – ou le soir – sinon bon petit resto avec les collègues ou les amis.

L’interview décalée

Masterchef 2016 : levez les bras ceux qui ne veulent pas goûter les pâtes au lait de Thomas !

Masterchef 2016 : levez les bras ceux qui ne veulent pas goûter les pâtes au lait de Thomas !

cf.fr : Tu vois quoi quand tu fermes les
yeux ?

T.M. : Là clairement comme j’ai la dalle je voit une pinte d’Affligem avec le Magic Jordan du BDS.

cf.fr : Comment s’appelait le Capitaine Crochet avant de perdre sa main ?

T.M. : Il s’appelait pareil, Capitaine Crochet, le surnom vient de son nom de famille « Hook » qui veut dire crochet ! Hé hé hé je connais cette question !

cf.fr : Obélix est livreur de menhirs mais Astérix il fait quoi comme travail ?

T.M. : Bonne question ! Ne bougez pas je vais sur Wikipedia (rires) !

cf.fr : En soirée quel est le meilleur endroit pour vomir ?

T.M. : Je ne vomis jamais moi (rires). Ah si une fois à Amsterdam à l’hôtel (rires) mais il y a très peu de témoins, enfin un seul qui joue au Celta (rires).

cf.fr : Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à cette interview on te laisse le mot de la fin pour tes lecteurs.

T.M. : Venez nombreux nous encourager les vendredis soir dans la magnifique salle du Palais des Sports et n’oubliez pas de passer par la buvette où vous serez accueilli chaleureusement. Forzzzzaaaa Celta !