La rubrique « A la rencontre de » est de retour sur celtafutsal.fr ! Dans cette nouvelle formule on vous propose de découvrir autrement les Murcielagos, d’apprendre à connaître nos joueurs et nos joueuses mais aussi les hommes et les femmes qui se cachent derrière. On finira cette rubrique par l’interview décalée que l’on n’a pas voulu couper.

On commence cette saison avec une recrue de la section féminine : Laurie Devrand.

La joueuse

celtafutsal.fr : Salut Laurie, bienvenue chez nous, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Laurie Devrand : Laurie, 27 ans, Rennaise, agent comptable. Je pratique du foot depuis environ 6 ans, j’ai arrêté cette saison, et du futsal depuis 4 ans.

cf.fr : Tu fais partie des filles les plus expérimentées au niveau du futsal, pourquoi avoir accepté de rejoindre le Celta cette année ?

laurie-yo

Laurie et Yoann (ex-Celtistas), son frère, chez les Devrand la famille c’est sacré !

L.D. : Je suis le club depuis sa création. Mon frère y ayant joué la première saison je venais régulièrement voir les matchs. Je connais déjà certains joueurs et le groupe féminin aussi. C’est avant tout l’ambiance et le côté familial qui m’ont convaincue ainsi que le suivi, le dynamisme, la mentalité, le projet et la volonté de construire une équipe féminine et de progresser ensemble sur le long terme. Il y a des filles super enjouées et motivées à fond. Ça promet de bons moments.

cf.fr : Que penses-tu apporter cette année sur le terrain ?

L.D. : Ma bonne humeur, peut-être quelques conseils au niveau du placement ou du jeu, même si je dois progresser également, et de jolies passes décisives je l’espère (sourire).

cf.fr : Jusque là, quel est ton plus beau souvenir de futsal et le pire en tant que joueuse ?

L.D. : Le plus beau souvenir, sans hésiter, la participation au TIFE (Tournoi International Futsal de l’Erdre) en 2013 avec les filles des Cadets de Bretagne, c’était une superbe expérience. Le pire souvenir, ma blessure en ce début de saison dès la reprise… Ce premier entraînement était top pourtant (sourire).

La femme

cf.fr : Quels sont tes principaux traits de caractère ?

L.D. : Réservée, gentille, à l’écoute. En groupe, je suis très sociable je m’adapte facilement, j’adore plaisanter mais sinon je suis plutôt solitaire de nature. Je me remets beaucoup en question, un peu trop parfois, et sur le terrain j’ai mon petit caractère, demandez au coach Benj’ Poujol …

laurie-article

Choix de cadrage judicieux par Breizh Images Inside, on ne voit même pas l’attelle à la cheville !

cf.fr : Quels sont tes hobbies dans la vie de tous les jours ?

L.D. : La famille, oui oui c’est un hobby. C’est très important pour moi, je profite de mes proches au maximum. Le foot évidemment, je suis une addict, supportrice du Real Madrid, d’Arsenal, du Stade Rennais, et la musique.

cf.fr : Une anecdote à nous faire partager sur toi en particulier ?

L.D. : On peut le souligner, la première recrue chez les féminines blessée en un temps record. Dès la reprise, entorse cheville !

cf.fr : Que représente une journée type en civil chez Laurie ?

L.D. : Métro, boulot, dodo. Après une journée de travail, direction l’entraînement, la salle de sport ou la piscine généralement. Le week-end c’est la famille et les amis.

L’interview décalée

cf.fr : Sur quel sujet as-tu le plus menti ?

L.D. : Le retard ! J’arrive très souvent en retard en dehors du travail, c’est un gros défaut … J’ai une panoplie d’arguments à mon actif (sourire).

14448871_314055598954050_8692444898757970617_n

Visage fermé, haut bariolé, deux salles deux ambiances !

cf.fr : Combien vaut l’argent du beurre ?

L.D. : Ne jamais perdre de vue que le beurre, tout comme l’argent, peuvent fondre très facilement et rapidement. L’huile d’olive, c’est pas mal !

cf.fr : A quelle hauteur se trouve le 7ème ciel ?

L.D. : C’est indéfinissable, plus haut qu’on ne le croit.

cf.fr : A quelle fréquence doit-on se laver les cheveux ?

L.D. : Chacun gère comme il veut. La seule chose, si tu n’as plus de shampoing, utilise les aliments de ta cuisine, œuf ou yaourt, ça le fait aussi !

cf.fr : Merci à toi d’avoir pris le temps de répondre à cette interview, on te laisse le mot de la fin pour tes lecteurs.

L.D. : Bonne saison à tous et Forza Celta !