Après le match nul (4-4) face au Futsal Club Fougerais, en DH Bretagne, les Celtistas sont passés en interview.

Arnaud Gardey (coach) : « Il y a un mélange de soulagement et de frustration. Vu le scénario il y a du soulagement, on ne se voyait plus forcément revenir à trois minutes de la fin, mais il y aussi de la frustration au regard du nombre d’occasions. On doit gagner ce match là mais on touche les montants, le gardien sort un super match, on a quand même fait de bonnes choses à ne pas oublier. Contrairement au début de match de L’Hermitage où l’aspect mental n’était pas bon là on démarre plutôt bien avec une belle séquence dès les premières secondes. On fait une entame correcte offensivement mais c’est surtout défensivement que l’on a pêché, on a eu sans doute un excès de confiance. On a été un peu surpris par la qualité des joueurs adverses et on s’est fait sanctionner sur nos temps faibles. Il faudra corriger ça, on ne peut pas commencer chaque rencontre avec de tels handicaps. Sur la seconde période on retient les trois dernières minutes mais elles ne sont que la récompense de ce qu’on avait fait depuis la reprise. Un match se joue sur 40 minutes, on n’a pas été bons sur les 10 premières mais on a les meilleurs opportunités sur les 30 suivantes. On doit marquer plus tôt c’est certain mais dans l’état d’esprit on a réussi quelque chose qui n’est pas à la portée de tous. On a de véritables guerriers dans cette équipe, il y a des formations qui n’ont pas cette capacité à ne rien lâcher qu’il y a chez nous. Dans l’ensemble s’il y a 25% de choses à corriger, pour que nos matchs soient meilleurs, il y a quand même 75% de positif ! »

Julien Castel (joueur) : « Ça a été un début de match très compliqué. On souhaitait réaliser une bonne entame pour effacer celle assez difficile de L’Hermitage mais on a été surpris par cette équipe de Fougères. Le fait d’avoir été directement puni sur leur première occasion ne nous a pas aidés non plus. Je pense pourtant qu’avec le nombre d’occasions que l’on a eues, dont moi à plusieurs reprises, on pouvait au moins être à égalité à la mi-temps ! On a bien fini cette première période et on souhaitait continuer sur cette lancée, avec seulement 2 buts d’écarts rien n’était joué et on savait que l’on pouvait prendre l’ascendant en étant plus appliqué. Il est vrai que le but du 4-1 nous a refroidit mais nous avons démontré une nouvelle fois notre force mentale en revenant au score dans les dernières secondes. Le travail préparatoire physique n’y est pas non plus pour rien puisque sur ce point nos deux adversaires rencontrés jusque là ont craqué en fin de partie. Comme on se l’est dit avec les gars, avant le match on n’aurait pas signé pour un nul donc il y a forcément de la déception à ce niveau. Après en regardant la physionomie du match et cet écart (4-1) à trois minutes de la fin ce résultat n’est pas totalement négatif non plus, mais bon avec le nombre d’occasions et la domination que l’on a eues en deuxième j’ai quand même des regrets. On va continuer à travailler pour être prêt vendredi contre Saint-Brieuc. »