La fin de l’année 2015 approche et avec elle la fin des matchs allers dans cette DH. Revenus sur le podium à la faveur de quatre victoires consécutives les Celtistas veulent conclure par un dernier succès, à la maison, pour partir sereinement en vacances. Face à eux, L’Hermitage Futsal, surprenant promu qui a notamment tenu en échec la TA Rennes (3-3) aspire à réaliser un coup.

Le match

Les visiteurs mettent de suite en place leur plan de jeu du soir, qui sera fait de sorties de balle rapides pour tenter de trouver leurs éléments offensifs. Un « une-deux » sur la droite profite à un maillot rouge dont la frappe est détournée de la jambe … sur le capitaine adverse, qui ouvre le score (0-1, 1e). Douche froide pour le Celta qui passe de peu à côté d’un début encore pire mais la volée du joueur du HAC n’est pas cadrée. Petit à petit les garçons se réveillent, Yo a une belle inspiration pour dévier un tir de Nico Delaunay, le gardien est vigilant, avant que Max ne voit le montant repousser sa tentative. Sur un terrain très glissant rendant les appuis compliqués les actions collectives sont rares, quand elles ont le mérite d’exister elles sont donc à souligner. C’est sur l’un de ces mouvements que les Ciel et Noir égalisent, la Guif slalome entre deux joueurs, décale Yo sur la droite qui remise intelligemment vers Max dans la surface (1-1, 7e).

Loin de galvaniser les troupes, comme on aurait pu s’y attendre, ce but les crispe. Dédé réussit une bonne sortie mais doit s’incliner sur l’action suivante, lancé dans la profondeur l’adversaire place son ballon en force au premier poteau (1-2, 9e). Les Cessonnais réagissent par à-coups, sans réussir à se montrer vraiment dangereux et sur une nouvelle projection rapide vers l’avant L’Hermitage score de nouveau (1-3, 12e). La fin du premier acte change alors de visage, emmenés par un Chris et un Yo très remuants les Murcielagos vont faire mal à leurs vis-à-vis. C’est justement Chris qui se défait, en dribblant, deux deux maillots rouges avant de servir Yo qui élimine le gardien et marque, l’ancien de l’OCC remet ça sur une longue ouverture de Nico Gardey il devance le portier et croise parfaitement sa tête (3-3, 15e).

Max trouve le gardien sur sa route après une séquence de qualité, Nico Delaunay a le même problème mais la parade réalisée n’empêche pas Chris de tacler le ballon au fond (4-3, 18e). Les Celtistas sont de retour mais vont avoir le tort de gâcher leur travail par trois fautes en moins d’une minute qui offrent au capitaine du HAC un pénalty à 10m, parfaitement frappé (4-4, 20e), les deux équipes repartent aux vestiaires dos à dos. Au retour sur le terrain il faut un sauvetage de Nico Gardey sur sa ligne pour empêcher un nouveau but adverse. Investissement payant puisque quelques minutes plus tard, Yo réalise un très gros travail au milieu, il trouve Nico sur la gauche qui donne dans le tempo à Chris, la finition est là (5-4, 25e). Peu après les Cessonnais creusent l’écart grâce à un centre de Guif détourné dans ses filets par un défenseur (6-4, 26e).

Cette fois, on se dit qu’enfin l’équipe a pris la mesure de son adversaire et qu’elle va pouvoir profiter de cette avance pour gérer, c’est sans compter sur la volonté des joueurs en rouge. Dédé et la Guif se percutent sur une action défensive, un adversaire en profite pour marquer (6-5, 28e), double coup dur puisque Guif doit quitter définitivement le terrain pour une grosse entorse. Max passe tout de près de scorer, il élimine le gardien mais son tir est sauvé sur la ligne. La réussite est alors dans le camp visiteur, si Dédé s’interpose avec brio sur une frappe il ne peut rien sur la suivante (6-6, 30e). Le scénario n’est pas en faveur du Celta qui continue de jouer de malchance, Max trouve le poteau sur une belle frappe croisée.

L’abnégation adverse ne faiblit pas, Nico Delaunay est mis en échec par le gardien, ça revient sur Max, c’est encore un défenseur qui sauve devant sa cage. Dans les barres l’ancien celtistas, Damien Eslan, est décisif sur un pénalty à 10m, on voit alors mal comment dans ces conditions les Ciel et Noir peuvent débloquer la situation. C’est même L’Hermitage qui passe tout près d’un but sur un contre éclair, heureusement Dédé est impérial dans le face à face. On est dans les deux dernières minutes, Jérem trouve un angle pour une frappe croisée, manchette du gardien sur son poteau ! Les secondes s’égrènent, le Celta fait tourner le cuir, Yo change de côté sur Jérem qui feinte la frappe et expédie une pointe sous la barre, c’est au fond à 25 secondes de la fin (7-6, 40e) ! Explosion de joie côté Celta, confirmée au buzzer, malgré deux dernières bonnes opportunités, une de chaque côté, non-concrétisées.

L’après-match

Dénouement incroyable après une partie pleine de suspens. Sans avoir été à leur niveau de certaines rencontres passées les Celtistas ont majoritairement tenu le ballon mais se sont heurtés à une équipe de L’Hermitage rodée défensivement et qui sait jouer les contres à merveille. L’essentiel, finalement, est bien là avec ces quatre points qu’il faudra savourer, à la même époque l’an dernier le Celta en avait perdu deux en se faisant rejoindre à 35 secondes de la fin (2-2, contre les Cadets de Bretagne).

Pas de match avant début 2016 et le déplacement à Saint-Brieuc pour y affronter Armor Futsal, ce sera le jeudi 7 janvier à 21 heures !

Feuille de match

Celta Club Futsal 7 – 6 L’Hermitage Futsal

Composition : Julien Bertault (g), Nicolas Gardey, Jérémy Moreau, Yohann Moisan, Guillaume Plé, Arnaud Gardey, Christophe Bique, Nicolas Delaunay (c), Maxime Euzen.

Coach : Jean-Félix Juguet.

Buts : Maxime Euzen (7e), Yohann Moisan (13e, 15e), Christophe Bique (18e, 25e), CSC (26e), Jérémy Moreau (40e).

Passes décisives : Yohann Moisan (7e, 40e), Christophe Bique (13e), Nicolas Gardey (15e), Nicolas Delaunay (25e).

Arbitres : Guillaume Royer, Jérôme Bézier.

Chronomètre/table de marque : Baptiste Urvoy.

Un grand merci à Mex et Marco pour les photos ainsi que la prise de notes, indispensables à la réalisation de cet article !