Vainqueurs d’un match piège face à la surprenante équipe de Saint-Brieuc UNVSTI, coach Jean-Fé et Jérem Moreau sont passés en interview pour nous livrer leurs impressions.

Jean-Félix Juguet

celtafutsal.fr : Coach, on imagine qu’il y a du soulagement après ce succès ?

Jean-Félix Juguet : Du soulagement oui, forcément. Nous étions attachés au fait de remporter ce match afin de relancer la machine. Les gars méritent leur victoire, ils sont récompensés.

cf.fr : On a retrouvé, par séquences, le jeu qui fait la force de ton équipe et pourtant il y a eu aussi un manque de maîtrise, comment tu analyses la performance de tes joueurs ?

J-F.J. : Nous avons effectivement vu de bonnes phases sur le plan du jeu, avec une bonne préparation et un jeu collectif intéressant. Néanmoins, nous manquons encore un peu de régularité. Nous nous sommes mis en danger alors que nous avions le match en main et c’est là dessus qu’il faut travailler aussi, garder une certaine rigueur et faire les bons choix selon la situation. Il y a du mieux, nous sommes sur le bon chemin. Les gars se sont créés des occasions, ont pris des initiatives, je suis content de leur performance.

cf.fr : Tu avais convoqué 11 joueurs (10 de champs et un gardien) qu’as-tu pensé de cette formule ?

J-F.J. : Je voulais concerner un maximum de joueurs pour cette rencontre, car nous avons besoin de tous. Notre équipe réserve ne jouait pas, c’était donc l’occasion. Personnellement, j’ai trouvé ça bien pour le groupe, en termes de cohésion et de profondeur de banc, mais le hic, c’est au niveau du temps de jeu, car mathématiquement, si nous sommes plus, chaque joueur joue un peu moins… Mais tout le monde est concerné, la saison est longue.

cf.fr : Il reste maintenant 4 matchs avant la trêve, quelle projection fais-tu ?

J-F.J. : Les choses sont claires et simples. Nous voulions relancer une nouvelle dynamique sur ces 5 rencontres consécutives. Nous avons remporté une première bataille mais il en reste 4. Chaque match est joué pour être gagné, voilà l’état d’esprit dans lequel nous devons être. Et je sais que les gars sont dans la même lignée. Je les félicite encore pour leur victoire. Forza !

Jérémy Moreau

celtafutsal.fr : Jérem, quel est ton premier sentiment après cette victoire attendue par le groupe ?

Jérémy Moreau : Mon premier sentiment après cette victoire c’est tout d’abord un soulagement car nous étions dans une petite spirale négative avec deux défaites consécutives. Après trois semaines de coupure, il était important de bien reprendre le rythme en étant impliqué collectivement et individuellement. Ce que nous avons réussi à faire.

cf.fr : Comment est-ce que vous avez construit votre performance ?

J.M. : Nous avons taché de mettre en place ce que nous savons faire de mieux c’est à dire de jouer en possession, tout en se projetant rapidement vers l’avant et en ayant une base défensive solide, ce qui, je pense, a été respecté malgré deux petits passage à vide en fin de chaque période. Maintenant il nous reste 4 matchs avant la trêve hivernale qu’il va falloir bien préparer et négocier pour passer Noël sereinement. On a un effectif de qualité, encore plus homogène que la saison passée, donc je ne m’inquiète pas pour nous.

cf.fr : Sur un plan personnel il doit y avoir de la satisfaction à pouvoir jouer avec la formation fanion quand on sait par quelle blessure tu es passé ?

J.M. : C’est vrai que je reviens un peu de loin quand on prend en compte ma saison galère en dents de scie de la saison passée. Après je travaille dur individuellement pour retrouver un niveau physique et enchaîner les rencontres que ce soit en équipe fanion ou en réserve. J’ai la chance d’avoir d’excellents coéquipiers aux entraînements qui me poussent à ne jamais me relâcher. De toute manière, le plus important est de se mettre au service du collectif pour le bien de tous et du club.