Trois semaines d’attente, trois semaines sans doute aussi à ressasser les deux dernières défaites consécutives enregistrées par l’équipe première, inédit depuis l’accession en DH il y a un an et demi, alors que le club découvrait cet échelon. Trois semaines à se préparer pour gagner à nouveau et redémarrer un cycle positif. C’est face à Saint-Brieuc UNVSTI, surprenant leader en début de championnat avant de marquer le pas, qu’il faut impérativement montrer une réaction.

Le match

C’est à une rencontre au rythme assez calme à laquelle on assiste dans les premières minutes, on retrouve un Celta contrôlant la possession, désireux de mettre sa patte sur le match, face à une formation briochine très disciplinée, qui laisse peu d’espace pour la construction adverse avant de chercher à jouer sur son pivot également buteur attitré. Progressivement le bloc adverse remonte et les débats s’équilibrent, à tel point que c’est Dédé qui doit s’employer le premier dans un duel. Les Celtistas s’offrent à leur tour une superbe occasion mais la frappe de Nico Delaunay trouve sur sa route une magnifique claquette du portier. Le round d’observation est fini et c’est Saint-Brieuc qui va en profiter en ouvrant le score sur corner (0-1, 11e).

Une nouvelle situation chaude sur le but cessonnais n’est pas convertie par les visiteurs et la réponse est immédiate, Jérem obtient un coup-franc à une douzaine de mètres des buts dont il décide de se charger, plutôt que la frappe il choisit le décalage vers Chris à l’entrée de la surface qui pivote et croise bien son tir (1-1, 14e). Les esprits se libèrent, en quelques instants les Ciel et Noir accélèrent, une action idéale entre Nico Delaunay, Yo et Mouni ne peut être concrétisée par ce dernier avant que Nico Delaunay ne soit mis en échec à deux reprises par un gardien décisif. La défense adverse prend l’eau et elle finit logiquement par craquer, Yo se fait accrocher dans la surface, c’est Mouni qui transforme le pénalty (2-1, 16e).

Les dernières secondes du premier acte sont plus compliquées pour nos garçons, Dédé doit se montrer impérial par deux fois, la seconde sur un pénalty à 10m détourné de la jambe. Juste avant le buzzer Arnaud se fait crocheter par derrière dans la zone mais les arbitres ne bronchent pas. C’est donc avec un seul but d’avance que le Celta rentre aux vestiaires. Dès le retour sur le terrain pourtant l’écart se créé, Guif récupère un ballon et sert Chris qui marque dans le petit filet opposé (3-1, 21e). Dans les barres Dédé est toujours là, il sort un coup-franc avant de bloquer un ballon fuyant juste devant sa ligne. Les Celtistas ont retrouvé la fluidité dans le jeu, comme en première c’est une nouvelle séquence collective de qualité que Chris ne peut conclure mais les intentions sont là. Nico Delaunay, sur une sortie de balle une nouvelle fois très propre de ses partenaires, voit lui aussi le poteau contrer sa frappe alors que Dédé enchaîne les arrêts déterminants.

Les bases de cette fin de match sont posées, à l’organisation bien huilée des Cessonnais les Briochins répondent par la vivacité et la qualité technique de leurs éléments offensifs. Mouni s’oppose à un contre adverse, son geste défensif profite à Chris qui s’en va placer parfaitement son ballon (4-1, 31e). L’avance est enfin importante pour le Celta avant une minute complètement folle sur laquelle UNVSTI score puis c’est Guif, sur un raid solitaire, et Nico Delaunay, lancé par Arnaud, qui marquent également (6-2, 34e). L’issue semble scellée mais c’est sans compter sur un relâchement réel de la part des Celtistas. Saint-Brieuc réduit alors l’écart rapidement (6-4, 37e) mais au buzzer la victoire est bien ciel et noire !

L’après-match

Dominateurs dans l’organisation collective les Murcielagos ont pêché dans le money-time des deux périodes en perdant le fil défensivement et en ne punissant par les visiteurs sur des contres qui auraient dû permettre d’alourdir le score. Heureusement c’est sans gravité comptablement puisque le succès et les 4 points tombent dans l’escarcelle cessonnaise. Il faudra, dans les matchs qui viennent, insister sur ces mouvements offensifs retrouvés et qui font la force du jeu celtistas tout en sachant maîtriser son sujet du début jusqu’à la fin.

Ce sera à vérifier dès vendredi prochain avec la réception de Carhaix, rencontre en retard de la cinquième journée, coup d’envoi à 21h au gymnase du lycée Ozanam.

Feuille de match

Celta Club Futsal 6 – 4 Saint-Brieuc UNVSTI

Composition : Julien Bertault (g), Nicolas Gardey, Manuel Charbonnet, Jérémy Moreau, David Mounivong, Arnaud Gardey, Julien Castel, Yohann Moisan, Guillaume Plé, Nicolas Delaunay (c), Christophe Bique.

Coach : Jean-Félix Juguet.

Buts : Christophe Bique (14e, 21e, 31e), David Mounivong (16e), Guillaume Plé (34e), Nicolas Delaunay (34e).

Passes décisives : Jérémy Moreau (14e), Guillaume Plé (21e), David Mounivong (31e), Arnaud Gardey (34e).

Arbitres : Jérémy Fontaine, Mohamed Ben Othman.

Table de marque/chronomètre : Jérémy Delalande.