C’est en équipe que les Celtistas sont allés chercher une belle victoire (6-4) contre Merdrignac mais jeu de l’interview oblige seuls deux sont passés nous voir, le coach Jean-Fé, comme il est de coutume, et Thomas Mouazan, gardien intraitable dans les moments chauds de la rencontre.

Jean-Félix Juguet

celtafutsal.fr : Jean-Fé, on s’attendait à ce que ce soir la rencontre soit compliquée, elle l’a été face à une très belle équipe de Merdrignac, quel sentiment prédomine chez toi ?

Jean-Félix Juguet : Effectivement, nous sommes tombés sur une belle équipe de Merdrignac ! Les gars ont su répondre présent, c’était un match compliqué. Nous sommes contents d’avoir pu accrocher la victoire.

cf.fr : En première période on a vu une équipe cessonnaise parfois coupée en deux, quel a été le discours pour livrer une seconde mi-temps avec un bloc aussi dense ?

J-F.J. : Tout le monde s’est remobilisé à la pause, c’était indispensable ! Nous avons été plus rigoureux défensivement afin de reprendre confiance. Cette victoire, les gars ont été la chercher avec une grande détermination et tout le monde a tiré dans le même sens ! C’est mérité pour l’équipe, je suis content pour les gars qui sont récompensés de leurs efforts. Il n’y a pas de secret…

cf.fr : Après ce match comment tu vois les retrouvailles en Coupe Nationale la semaine prochaine entre les deux formations ?

J-F.J. : Ce sera un match compliqué à Merdrignac mais il n’y a pas de match facile. Il ne faut pas faire une fixette la dessus. Nous prenons chaque match pour le gagner, comme tout compétiteur. En coupe, c’est de l’élimination directe, Merdrignac ou pas l’objectif est de passer ce tour. Tout le monde est motivé. Notre adversaire aura sa « revanche » à prendre aussi, certainement.

cf.fr : Vendredi c’est un derby de la métropole rennaise contre la TA qui se profile, quelques clés du match ?

J-F.J. : Oui vendredi c’est derby. Nous aurons un match compliqué face au champion en titre mais si nous l’abordons avec autant d’envie et de détermination que vendredi dernier nous aurons nos chances. Nous bossons avec l’envie de progresser lors de chaque séance pour bonifier tout ça lors de nos rencontres. Rendez-vous vendredi. Forza !

Thomas Mouazan

celtafutsal.fr : Tom, lorsque l’équipe est rentrée au vestiaire sur un score de parité, après avoir été rejoint trois fois au score, comment as-tu senti le groupe ?

Thomas Mouazan : Bien, en fait on était plutôt serein. On savait très bien qu’on avait une belle équipe en face de nous avec de bon joueurs. On savait ce qu’on devait faire pour gagner le match, à partir de là il ne faut pas se poser 1 000 questions, il faut jouer comme on sait le faire et se donner à 100% sur chaque ballon, jouer en équipe. C’est ce qu’on a parfaitement fait en deuxième période.

cf.fr : D’un point de vue personnel tu réalises notamment une seconde période de grande qualité avec des parades décisives, ça doit être satisfaisant non ?

T.M. : Je le dis tout le temps donc encore une fois peu importe les performances personnelles. L’important c’est l’équipe, on ne peut gagner qu’en équipe et lorsqu’on perd, on perd en équipe.

cf.fr : On en a parlé avec Dédé, on sait que tu es absent pour les 15 prochains jours, tu es confiant pour les deux matchs qui viennent ?

T.M. : Confiant oui car on a un effectif riche où chaque gars peut apporter un plus. On sait que ce seront deux grands match, surtout à l’extérieur, face à deux grosses équipes, mais on ira là-bas pour gagner et on ne lâchera rien. Je sais que Dédé est prêt. Il l’a toujours été. Quand on voit les entraînements qu’il fait, je le dis je n’aimerais pas me retrouver face à lui en match alors bon courage à ses adversaires (sourire).