Si le CS Merdrignac, adversaire du soir du Celta, se présente en récent promu parmi la DH il fait figure d’équipe à ne surtout pas sous-estimer. Leader de la DH, finaliste de la Coupe de Bretagne et invaincu en championnat District Côtes d’Armor en 2014/2015, 16èmes de finaliste de Coupe Nationale il y a deux ans, la liste des performances est longue pour le club costarmoricain.

Les Murcielagos sont donc prévenus, la troisième étape du parcours qui les mènera à l’issue de la DH est une étape compliquée, comme on pouvait s’en douter à la lecture du calendrier.

Le match

La partie s’ouvre sur une domination celtistas, celle-ci est rapidement concrétisée par les frères Gardey, Arnaud bute sur le gardien mais Nico a bien suivi et ouvre le score (1-0, 2e). Les jumeaux remettent ça juste après, une accélération Arnaud met en difficulté le gardien, Nico reprend, sur le poteau. Quelques instants plus tard il est servi par un lob astucieux de Nico Delaunay mais sa volée passe à côté de la lucarne. Guif prend à son tour ses marques et « met les cannes » pour provoquer la défense mais le portier gagne le duel. Même sans être dangereux la qualité des joueurs visiteurs transparait à chacune de leur prise de balle. Forcément, sans concrétiser leurs situations les Ciel et Noir s’exposent, ils sont punis sur coup-franc (1-1, 8e) et passent même tout près de se faire dépasser sur une frappe adverse déviée par Mouni sur la barre.

Le match s’emballe, le gardien adverse tente une sortie compliquée face à Arnaud, le ballon revient sur Nico Delaunay, plein axe à plus de 10m mais avec le but vide face à lui le plat du pied suffit (2-1, 9e). Les deux équipes se partagent la possession, dans ce contexte Merdrignac fait jouer son explosivité et égalise en contre avant que Nico Gardey, d’un tir puissant en angle fermé, ne redonne l’avantage aux siens (3-2, 11e). Tom est décisif peu avant le quart d’heure de jeu sur un très bon arrêt mais il ne peut rien sur l’ouverture superbe d’un adversaire depuis sa défense pour la déviation de son partenaire, seul dans la surface (3-3, 16e). Les deux équipes se quittent donc dos à dos à l’issue d’un premier acte rythmé mais peu rassurant dans le contenu pour les Celtistas après, pourtant, une excellente entame.

La seconde période voit le Celta proposer un bloc beaucoup plus compact et discipliné. Dans la même veine, l’utilisation du ballon est plus posée, plus propre, une longue séquence de conservation aboutit sur Nono qui crochète son adversaire mais son tir est repoussé par le gardien. Dans la même minute Tom s’illustre de la plus brillante des manières, il réalise un arrêt incroyable sur une frappe au bout d’un contre adverse. Après sa parade un visiteur reprend de la tête, ça heurte le montant ! On sent que ça peut basculer d’un côté comme de l’autre et à ce jeu là les Cessonnais sont récompensés. Arnaud récupère un ballon et s’engage dans un rush sur la droite, en bout de course son tir croisé est plein de justesse et trompe le portier (4-3, 23e).

Dans les secondes qui suivent, Nico Delaunay a une incroyable opportunité de faire le trou mais son tir est repoussé par le poteau, il reprend mais ce n’est pas assez fort pour battre le gardien. L’attitude collective des Celtistas est exemplaire, ils font réellement corps autour d’un Tom impérial dans les barres. Il s’emploie d’ailleurs à plusieurs reprises, par une claquette en corner puis sur deux duel gagnés grâce à de très bon arrêts. En plus de notre dernier rempart infranchissable depuis la reprise, Nico Gardey est la véritable tour de contrôle de la défense, il s’arrache sur chaque ballon pour couper les trajectoires, contrer les frappes, en véritable leader.

Forcément avec une telle abnégation face à eux, les visiteurs sont forcés d’évoluer encore plus haut et plus nombreux en phase offensive, ce qui créé des brèches en contre. La Guif en profite sur une action individuelle de classe côté droit où il se défait de ses adversaires avant de servir parfaitement Nico Delaunay face au but (5-3, 32e). Le scénario ne change pas, les Ciel et Noir ont pris leurs marques dans ce modèle, Merdrignac tente de pousser mais en vain et s’expose aux fulgurances offensives locales. Après un bon travail côté gauche, dont un super dribble le long de la ligne, Mouni transmet à Arnaud, celui-ci conclut avec précision (6-3, 38e). Sous pression du côté des fautes depuis quelques minutes nos garçons ne craquent finalement qu’à quelques instants du buzzer, le jet à 10m est transformé mais sans que cela ne change l’issue de la partie (6-4, 40e).

L’après-match

Après 20 minutes durant lesquelles les lignes ont été distendues, laissant l’opportunité aux techniciens adverses de prendre de la vitesse face à la défense et empêchant une construction de qualité, coach Jean-Fé et ses joueurs ont recadré les choses pour réaliser une deuxième période de grande qualité collective. Avec beaucoup d’envie mais surtout une vraie bonne organisation derrière et une capacité à se projeter rapidement le groupe a su passer l’obstacle Medrignac avec brio !

Il faudra mettre les mêmes ingrédients, tactiquement et mentalement, vendredi prochain à l’occasion du premier derby de la métropole rennaise de cette saison 2015/2016, ce sera dans la salle de la TA Rennes, à 21h30, après les réserves en ouverture.

Feuille de match

Celta Club Futsal 6 – 4 CS Merdrignac Futsal

Composition : Thomas Mouazan (g), Nicolas Gardey, Jérémy Moreau, David Mounivong, Yohann Moisan, Nicolas Delaunay (c), Arnaud Gardey, Marc Berhault, Guillaume Plé.

Coach : Jean-Félix Juguet.

Buts : Nicolas Gardey (2e, 11e), Nicolas Delaunay (9e, 32e), Arnaud Gardey (23e, 38e).

Passes décisives : Guillaume Plé (32e), David Mounivong (38e).

Arbitres : Guillaume Royer, Stéphane Pellieux.

Chronomètre/table de marque : Jérémy Delalande.

Un grand merci à Mex pour les photos de la soirée ainsi qu’à Paulo pour l’animation !