A l’issue du match nul (2-2) concédé ou décroché, selon comment chacun verra les choses, à Ria pour la deuxième journée de DH, le coach, Jean-Fé, et le capitaine du soir, Nico Delaunay, sont passés derrière le micro.

Jean-Félix Juguet

celtafutsal.fr : Jean-Fé, après avoir mené deux fois au score dans cette rencontre quel sentiment ressens-tu avec ce match nul ?

Jean-Félix Juguet : C’est un sentiment mitigé, d’un côté, nous aurions pu alourdir le score dans nos temps forts, mais d’un autre, nous avons également résisté face au Ria en seconde période. Je pense que ce nul est plutôt logique, même si ça aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre. Les deux gardiens n’y sont pas pour rien… Ce n’est jamais facile de venir s’imposer ici, c’est une équipe difficile à manœuvrer !

cf.fr : A la pause hormis deux dernières minutes un peu décousues on avait l’impression que ton équipe avait la maîtrise, comment expliques-tu ce trou d’air au milieu de la seconde période ?

J-F.J. : L’équipe adverse est venue nous chercher beaucoup plus haut et nous avons eu du mal à ressortir nos ballons et à les maîtriser. Les dernières minutes étaient plus intéressantes car nous avons réussi à remettre le pied sur la balle et à être dangereux devant les buts.

cf.fr : Il y a quelques jours la même équipe du Celta, ou presque, s’inclinait nettement contre Ria, il y a eu des leçons de retenues ?

J-F.J. : Ce match nous a fait du bien, aussi étrange que cela puisse paraître. On a pu voir que certaines choses n’allaient pas, surtout sur le plan défensif. La prise de conscience fût collective, tout le monde s’est remis au travail. C’est mieux mais on peut encore bonifier tout ça.

cf.fr : A la lecture des résultats ce début de DH est serré à tout niveau, qu’attends-tu du match de vendredi prochain ?

J-F.J. : Oui, ce championnat sera très disputé, le niveau se resserre entre les équipes. Vendredi nous jouons Merdrignac, une équipe en confiance qui reste sur deux victoires pour ses débuts en DH. A nous de continuer avec le même état d’esprit et la même envie pour s’imposer. Chaque match est différent, et peu importe l’adversaire, il faut être concerné à 200% à chaque fois. Bonne semaine à tous ! Forza.

Nicolas Delaunay

celtafutsal.fr : Ce soir du point de vue de l’efficacité tu es l’homme fort du Celta avec un but et une passe décisive, comment juges-tu ta performance et celle de l’équipe ?

Nicolas Delaunay : Mon efficacité ce soir n’est qu’anecdotique, il est vrai que personnellement, pour le moral être décisif pour l’équipe cela fait du bien, mais en tant compétiteur cela aurait été mieux avec les points de la victoire. Le groupe était bien en place durant cette première période avec beaucoup de concentration et de maîtrise. En revanche le second acte a été beaucoup plus compliqué avec un passage à vide avec surement l’aide d’une équipe du Ria plus haute sur le terrain et plus agressive, dans le bon sens du terme (sourire).

cf.fr : En l’absence de Jo tu as hérité du brassard, ça avait déjà été le cas l’an dernier, comment perçois-tu ce rôle et ce signe fort du staff ?

N.D. : C’est vrai que d’avoir le brassard n’est qu’un « bout de tissu » sur le bras, mais cela montre la confiance du staff à mon égard et ça fait chaud au cœur. J’essaye de leur rendre cette confiance sur le terrain que ce soit avec ou sans ce « bout de tissu » (sourire). Je pense plus être un « leader » sur ou en dehors du terrain que dans le discours, en essayant d’être exemplaire. Si ce rôle m’est de nouveau confié, j’essayerai de le remplir avec plaisir.

cf.fr : Vendredi c’est le promu, mais leader, Merdrignac qui vient à Cesson, comment tu envisages ce match ? Tu ne crains pas le côté « répétition » avant le premier tour de Coupe Nationale ?

N.D. : C’est vrai que c’est un promu mais qui a toute sa place dans le championnat DH, preuve en est le parcours en Coupe de Bretagne la saison dernière et le début de championnat cette année. Les 2 matchs seront totalement différent, l’un des 2 sera à élimination directe. De notre côté nous prenons les matchs les uns après les autres, on va se concentrer sur le match de championnat à domicile pour commencer. La coupe viendra dans un second temps.