Quinze jours après la déception de l’élimination en Coupe de Bretagne le Celta a l’occasion de prendre une petite revanche, face au même adversaire, Saint-Brieuc UNVSTI, dans la même salle, celle du collège Léonard de Vinci, en terres briochines. Pour autant il ne faut pas sous-estimer la formation locale, bien installée à la cinquième place, toujours en lice pour remporter la Coupe de Bretagne, c’est une équipe solide, difficile à battre chez elle.

Le match

Les choses démarrent bien pour nos Celtistas qui prennent rapidement les commandes au score. Prince a le ballon sur la droite du terrain, pas attaqué il décide de tenter sa chance, sa frappe surprend le portier (0-1, 3e). Au fur et à mesure que la partie avance Saint-Brieuc prend de l’assurance et tente de répliquer par quelques tirs mais qui n’inquiètent pas la défense, jusqu’à une barre transversale du pivot adverse. Cette secousse fait réagir nos joueurs, Prince, Nico Delaunay et Arnaud combinent bien, le dernier remise vers le second pour le but du break (0-2, 14e). Quelques instants plus tard, sur un corner intelligemment joué par Arnaud au deuxième poteau, Nico Delaunay s’est fait oublier et reprend de volée (0-3, 15e). Dédé se met au niveau de ses offensifs avec deux très belles sorties dans les pieds avant qu’une frappe ne frôle son poteau.

On est dans les cinq dernières minutes de la première période et un événement vient perturber la partie puisque l’éclairage de la salle s’arrête. Un temps hésitant les arbitres décident de suspendre la rencontre mais font reprendre le jeu peu après, dans des conditions difficilement envisageables. Les Cessonnais gardent pourtant la tête froide et Arnaud, après un festival individuel, pique son ballon par dessus le gardien (0-4, 22e). La tension monte chez les Briochins mais tout le monde rejoint les vestiaires dans le calme avec cette avance pour le Celta. Au retour sur le terrain Saint-Brieuc réduit rapidement l’écart (1-4, 27e) avant le deuxième tournant de la partie. L’équipe récupère le ballon dans le camp adverse, Nico Delaunay élimine le dernier défenseur, lequel laisse trainer le pied. Sur l’action notre capitaine se blesse à la cheville et ne reprendra pas le match sans que le fautif, lui, ne soit au moins averti.

Dans les secondes qui suivent le Celta se procure quatre duels avec le portier, aucun n’est converti. Saint-Brieuc profite de ces erreurs et approche encore au tableau d’affichage (2-4, 35e). Sur une ouverture cessonnaise, l’occasion est belle de pouvoir reprendre de l’avance mais le capitaine local, en dernier défenseur, stoppe volontairement le ballon aérien avec le main. La clémence arbitrale ne lui offre d’être sanctionné que d’un carton jaune. Comme en première période les tirs cadrés le sont principalement par les Celtistas mais le gardien fait les arrêts qu’il faut, laissant ses coéquipiers continuer à y croire. Leur espoir est concrétisé par une troisième réalisation qui leur permet de recoller à une unité (3-4, 42e). Dans les derniers instants Prince voit le portier s’opposer par deux fois devant lui puis à la toute dernière minute, on pense que le Celta va logiquement obtenir un pénalty à 10m pour une faute adverse, mais le corps arbitral accorde un coup-franc aux Briochins. Quelques secondes plus tard ceux-ci viennent crucifier une ultime fois Dédé (4-4, 50e), la fin du match étant sifflée à l’engagement.

L’après-match

Parfois malgré l’envie, malgré l’énergie déployée, les vents sont contraires et il faut accepter le résultat même sans avoir le sentiment qu’il est mérité. Sur cette rencontre trop d’éléments extérieurs à la prestation des Celtistas auront conditionné une fin de première période puis une fin de rencontre qui ne devaient pas sourire. Il faudra tout de même retenir les qualités affichées, la solidarité et l’état d’esprit qui ont animé le groupe.

Ce sont des ingrédients qu’on devra retrouver, vendredi 1er avril pour la réception des Cadets de Bretagne, dans le derby rennais, à 21h30, au gymnase du lycée Ozanam.

Feuille de match

Saint-Brieuc UNVSTI 4 – 4 Celta Club Futsal

Composition : Julien Bertault (g), Nicolas Gardey, Alexandre Lambert, Guillaume Pichard, Prince Gandoulou, Arnaud Gardey, Manuel Charbonnet, Julien Castel, Nicolas Delaunay (c).

Coach : Jean-Félix Juguet.

Buts : Prince Gandoulou (3e), Nicolas Delaunay (14e, 15e), Arnaud Gardey (22e).

Passes décisives : Arnaud Gardey (14e, 15e).

Arbitres : Jean-Louis Catros, Jean-Luc Blévin.