Si la déception de ne pas avoir pu accrocher un résultat contre le leader l’emportait après la défaite dans le derby (3-4), coach Jean-Fé et Arnaud ont tout de même tenu à souligner les points positifs à retenir de cette rencontre.

Jean-Félix Juguet (coach) : « Il y a de la frustration, on est capable de faire de très bonnes choses comme en première période où on est cohérent, on maîtrise et que l’on mène logiquement. En début de seconde par contre on n’a pas su laisser passer l’orage, avec en plus un fait de jeu contraire dès la reprise. La TA a ensuite pris l’ascendant psychologique, même en menant à nouveau au score on se fait encore rejoindre. On n’a pas su bien gérer les temps forts, les temps faibles, on a manqué de mouvement, c’était plus compliqué. Un nul ou même une victoire n’auraient pas été immérités mais la victoire de la TA n’est pas volée non plus, c’était tellement serré. J’espère que tout le monde a envie d’aller au bout en Coupe de Bretagne, en championnat l’écart est très conséquent. Il faudra pourtant faire une bonne fin de saison et tenter de gagner les cinq derniers matchs. »

Arnaud Gardey (joueur) : « Le premier sentiment c’est de la déception vu le déroulé du match. Le match nul aurait été mérité, on a bien maîtrisé la première période et la TA est mieux en seconde. En réserve la semaine dernière c’était l’inverse. C’était un beau match, avec deux belles équipes et un bon état d’esprit des deux côtés. C’est dommage qu’on n’ait pas su concrétiser nos bonnes occasions, on se fait punir sur un manque de concentration. C’est aussi la différence entre une équipe en pleine confiance et une qui doute un peu plus depuis le début de l’année 2016. On doit travailler pour prétendre à être plus haut que l’on ne l’est actuellement. On n’est pas dans une bonne spirale, la victoire amène la victoire, il faut vite reprendre goût à ça. On a retrouvé un peu plus de sérénité ce soir, il faut rester positif, travailler et ça va tourner. La Coupe de Bretagne c’est un objectif pour tous ceux qui s’en étaient fixés et qui n’ont pas encore réussi à les atteindre, pour nous comme pour d’autres. On est capable de bien terminer cette DH, on n’a pas bouclé un match en étant complètement dominé par l’adversaire. La saison ne se résume de toute façon pas qu’aux résultats, même si forcément c’est ce que, de l’extérieur, on regarde d’abord. »