Rassurés après un contenu de qualité face au Ria Futsal il y a quelques jours les Celtistas font le déplacement, rendu compliqué par le contexte social actuel en Bretagne, jusqu’à Merdrignac pour tenter de bonifier le résultat de la semaine précédente et d’effacer la défaite en Coupe Nationale.

Le match

Le coup d’envoi donné la configuration est claire, les locaux procèdent en bloc bas pour attendre nos joueurs et exploiter les contres. Patients, appliqués et toujours en mouvement les Ciel et Noir allument les premières mèches, repoussées par le gardien, jusqu’à un très beau rush de Jo, après un appui avec Arnaud il devance tout juste le portier et ouvre le score (1-0, 5e). Dédé n’est pas réellement inquiété mais s’incline sur une bonne construction du CSM qui se conclut au second poteau (1-1, 9e) juste après une main oubliée dans la surface merdrignacienne. Sans paniquer, toujours en ayant le contrôle du ballon et du match, nos garçons reprennent les devants. Arnaud transmet à Nico Delaunay qui résiste au marquage, se retourne et croise bien (2-1, 11e).

C’est sur un contre, comme pressenti, que Merdrignac égalise de nouveau (2-2, 15e) avant que Dédé ne s’emploie sur un coup-franc lointain. A leur tour les Murcielagos utilisent le jeu de transition et leur vitesse, P’tit Pich sert Chris qui frappe dans la foulée, le gardien claque de justesse en corner. Si les Blancs manquent une belle occasion la fin de mi-temps est totalement à l’avantage du Celta. Jo est servi dans la course par une déviation magique de Nico, la sortie du gardien est salvatrice pour l’adversaire. Dans les dernières secondes Jo et P’tit Pich combinent sur une touche, le second donne à Nico Delaunay dont le tir heurte le poteau avant de revenir dans les bras du portier, tout heureux de se saisir du cuir.

La pause tombe réellement mal pour les Cessonnais qui sont dans un vrai temps fort et pourraient mener nettement au score sans un très bon gardien et un peu de malchance. Le second acte sera beaucoup plus débridé. C’est Merdrignac qui l’attaque le mieux en profitant d’une perte de balle du Celta en zone défensive pour prendre l’avantage (3-2, 22e) avant que Dédé ne soit sauvé par un montant. Arnaud se créé une situation après un superbe dribble mais le gardien est autoritaire dans sa surface. Il est en revanche dépassé par la vitesse et la technique de Jo qui, après s’être défait de deux joueurs, le fixe pour servir Nico Delaunay plein axe (3-3, 25e).

La partie est toujours aussi agréable et d’un très bon niveau technique, elle est malheureusement vite plombée par des décisions arbitrales peu compréhensibles. Alors qu’il reste encore un bon quart d’heure à jouer le Celta se voit déjà menacé par un pénalty à 10m à la prochaine faute collective, sans que pourtant il n’y ait eu matière à atteindre ce stade. Malgré toute l’envie et la qualité de Dédé, auteur de deux arrêts de la jambe, cela va être fatal aux Ciel et Noir qui encaissent 3 buts en moins de deux minutes dont un sur pénalty spécial (6-3, 28e). Dédé en détourne un avant de s’incliner de nouveau sur le suivant (7-3, 32e).

Au terme d’une action de grande classe, où tous les joueurs touchent le cuir, Nico Gardey est à peine trop juste pour fusiller le gardien avant que son frère, inspiré sur un rush technique, ne voit son tir frôler la lucarne. Dédé stoppe un dernier pénalty à 10m, quand le gardien adverse fait de même sur un accordé au Celta et Merdrignac scelle le score dans les dernières secondes (8-3, 40e).

L’après-match

La frustration est réelle dans le camp cessonnais après cette défaite qui vient sanctionner un second acte où la maîtrise aura été trop rare. Certains coup de sifflets, ou certaines absences de coup de sifflet, injustes ont fini d’alourdir la note. Il faudra se souvenir de cet échec, c’est sûr, mais il ne faudra pas non plus perdre de vue la qualité collective affichée pendant la première période qui aurait tout aussi bien pu déboucher sur un 4-1 en faveur des Ciel et Noir sans qu’il n’y ait grand chose à redire.

Il faut maintenant soigner les têtes, repartir au combat, le prochain défi est de taille puisque c’est la TA Rennes, solide leader, qui se déplace au gymnase Ozanam de Cesson, vendredi 5 février, à 21h.

Feuille de match

CS Merdrignac Futsal 8 – 3 Celta Club Futsal

Composition : Julien Bertault (g), Nicolas Gardey, Jérémy Moreau, Guillaume Pichard, Jonathan Bique (c), Julien Castel, Arnaud Gardey, Nicolas Delaunay, Christophe Bique.

Coach : Jean-Félix Juguet.

Buts : Jonathan Bique (5e), Nicolas Delaunay (11e, 25e).

Passes décisives : Arnaud Gardey (5e, 11e), Jonathan Bique (25e).

Arbitres : Ludovic Robin, Rida Chaouki.

Crédit photo Jean-Paul Courcoux et le Celta Club Futsal.