Après la victoire (5-3) face à Saint-Malo, en D1, les Celtistas sont passés en interview.

Willy Guéro (coach) : « Loin d’être le meilleur match de l’équipe. On a perdu en concentration à cause de détails, c’est ce qui nous pénalise. On a quand même produit du jeu, on a sans doute manqué de vitesse et de rythme mais finalement les quatre points sont là, c’est le plus important. Rassuré sur le plan comptable ? Après un début de saison compliqué on est soulagés, on avait trois matchs d’affilée à gagner, on l’a fait. Maintenant c’est la TA qui se profile, pourquoi ne pas aller faire un coup là-bas ? Les objectifs cette saison. On ne fera pas une nouvelle saison parfaite en championnat comme l’année dernière, ça c’est acté, maintenant je pense que l’on peut et que l’on doit viser une bonne place au classement et essayer de faire un coup en coupe. La force d’un effectif homogène. C’est un atout important, combien de clubs ont cet atout ? On a de bons joueurs, avec de bonnes valeurs. Il faut réussir à faire une réserve solide avec ça, actuellement c’est le cas, ça vit bien, ça joue bien, on peut envisager de belles choses. »

Guillaume Pichard (joueur) : « Petite victoire ? Très petite victoire. On a maîtrisé le ballon mais on a eu beaucoup de mal dans l’animation offensive, on a manqué de mouvement et la finition a fait fait cruellement défaut. Défensivement par moment on n’y était pas dans la rigueur. Justement la finition, un point à progresser ? Il faut toujours chercher à progresser, quelque soit le secteur. Ce soir on est tombés sur un gardien en réussite mais de notre côté on a manqué de détermination, d’une vraie envie de marquer. On a parfois été hésitants, on s’est regardé, alors qu’il y avait des possibilités de marquer. Ce n’est pas forcément un axe de progression techniquement mais il faut monter d’un cran dans cette volonté de finir nos actions. Une fin 2016 sereine. Notre série actuelle nous donne de l’air au classement, elle va nous permettre de travailler pour la suite et d’envisager 2017 l’esprit tranquille. On a un effectif de qualité, il faut que dans l’envie on y soit et on pourra faire quelque chose de bien. »