Après la victoire (6-2) face à Rennes Espérance, en D1, les Celtistas sont passés en interview.

Willy Guéro (coach) : « Une belle victoire. On fait un bon match, dans le contenu il n’y a rien à redire, on poursuit notre série et on finit l’année de la meilleure des manières. On va pouvoir passer de bonnes fêtes (sourire). Une différence dans l’efficacité entre chaque période. En première période on a manqué d’efficacité oui mais il y avait un très bon gardien en face. A la pause on a rectifié ça pour avoir plus de patience dans notre préparation, pour trouver des ouvertures plus justes. Le nouveau format de Coupe District. Je préfère cette formule en matchs secs, les poules sont vite trompeuses. Ça ressemblera d’avantage à une coupe cette saison ! »

Paul Gardey (joueur) : « Son sentiment sur la rencontre. Il y a une maitrise que l’on retrouve petit à petit, match après match avec des victoires acquises de manière collective et c’est plutôt encourageant pour la suite. Une réserve a pour but d’essayer de reproduire ce que fait l’équipe première dans le jeu et je pense que l’on essaie vraiment. Ça s’est vu plusieurs fois dans ce match. Une bonne dynamique avant les fêtes. Ce qui est important c’est de gagner avec l’ensemble des personnes du club. Lors du match contre la TA il y avait des absents, dans cette rencontre aussi mais cette année la force c’est le groupe. Tout le monde y adhère je crois et c’est ce qui donne la dynamique actuelle. Bien finir l’année est important surtout au vu de la longue trêve en championnat. En gros quand tu gagnes le dernier match avant les fêtes tu mérites plus ta dinde de Noël (sourire). Des progrès dans le jeu depuis quelques semaines. Perdre cela arrive, je n’ai pas trouvé que le début de saison ait été délicat. L’important c’est l’état d’esprit, pas seulement les résultats. Il y a une cohérence dans ce que propose le club, les coachs et cela se ressent sur le terrain, au moins dans l’ambiance et les sourires. Prendre du plaisir ensemble, mouiller le maillot du club c’est ça l’essentiel. On va encore monter en puissance j’en suis sûr. »