Après un match remporté avec sérénité contre Rennes Espérance (6-0) coach Willy et son dernier rempart, Tom, ont répondu à nos questions.

Willy Guéro (coach) : « On continue notre sans-faute avec cette quatrième victoire en phase retour, je suis très satisfait. On est dans la continuité de notre belle première partie de saison et on le mérite. Dans ce match on a manqué parfois de rythme dans l’animation offensive malgré une possession de balle nettement en notre faveur. On avait en face de nous un bloc défensif très compact ce qui nous a laissé peu d’espace. Le fait de pas trouver la solution pour les faire sortir nous a amené un peu de doute et inconsciemment les transmissions de balles étaient plus lentes. Heureusement que l’on score deux fois avant la pause, ça nous a libérés. Je félicite nos adversaires pour leur prestation, ils ont beaucoup subi et malgré le score, ils n’ont rien lâché. Ils sont restés solidaires, avec un bel état d’esprit jusqu’au bout. Bravo à eux, je leur souhaite une bonne fin de saison et je leur donne rendez vous le 9 avril pour la coupe. Maintenant on a presque 3 semaines sans match, ce qui va permettre d’évacuer la pression de la compétition mais aussi de se préparer sérieusement pour nos dernières échéances du mois d’avril. Ce n’est pas fini, on a encore de belles choses à réaliser avec la finale de la coupe ainsi que nos trois derniers matchs de championnat. Il nous faut rester mobilisés, sérieux et appliqués pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Je compte sur la présence de tous aux entraînements pour être au top de notre forme et poursuivre sur notre lancée. »

Thomas Mouazan (gardien) : « Il y a la satisfaction du résultat oui, mais je note plutôt l’ambiance et la solidarité du groupe, ce qui est le plus important et de ce côté tout est parfait. Sans une très bonne défense, avec « Djé » et Nico, il n’y aurait pas de clean sheet. Personnellement je ne cours pas après les stats ou ce genre de chose. Ce qui compte c’est de bien jouer, prendre du plaisir et être solidaire. Forcément que l’on joue pour gagner et qu’on a envie de tout gagner. Pour autant on ne sous-estime personne, tous les matchs seront durs ce sera du 50-50 à chaque fois, que ce soit en coupe ou en championnat. Comme tout le monde on jouera donc pour gagner mais je le redis encore une fois, en ne sous-estimant personne. »