Gagner un derby a quelque chose de spécial, tout sourire coach Willy et Paulo sont venus nous voir après la victoire (4-3) contre la TA Rennes.

Willy Guéro (coach) : « Débuter par un derby, en plus d’être compliqué, est à double tranchant. Tu le gagnes, tu fais le plein de confiance pour la suite, tu le perds, tu te retrouve à douter. On a bien négocié ce match, la victoire est là, je suis satisfait de la prestation de mes joueurs. Ils ont tout donné, ont été solidaires, cette victoire ils sont allés la chercher en équipe. C’était important d’être présent dans le duel car en face on avait des joueurs vifs et techniques. Si on ne voulait pas connaitre le même sort qu’en Coupe du District, il nous fallait être agressif sur le porteur de balle pour les empêcher de mettre leur jeu en place. Les joueurs l’ont très bien fait. On finit à 8 fautes, c’est trop et ça nous a mis en danger mais c’est par manque d expérience ou de « roublardise ». Avec le temps, on en fera moins j’en suis sûr. A la mi-temps je leur ai dit de se calmer, on se fait punir en fin de première période parce qu’on s’énerve. Ensuite qu’on avait rien à envier à la TA, que 2 buts ça se remontait mais qu’il fallait, pour ça, être solidaire, mettre plus d’impact, être efficace devant le but et que je voulais voir des mecs capables de se dépouiller pour les copains. On a fait le boulot pour cette affiche mais ce n’est que le premier match et on aura fort à faire avec St-Malo et Fougères qui visent la montée. Le titre est un objectif atteignable et réalisable, j’ai confiance en mon groupe, encore plus après la prestation de ce soir et au vu de l’état d’esprit qui règne dans cette équipe, ce club. »

Paul Gardey (joueur) : « On prouve qu’on est une bande de pote sur et en dehors du terrain en étant solidaire. Au Celta on est une famille, on le dit beaucoup mais on le prouve sur le terrain. Autant à l’aller on avait réussi à mettre des choses en place dans le jeu, autant sur ce match et surtout la seconde mi-temps ce n’était pas très beau à voir, mais dans l’envie il n’y avait rien à redire, un vrai derby. A la pause, dans le vestiaire bizarrement c’était calme, on avait tous conscience que le score était sévère. J’étais concentré, dans ma bulle, j’avais raté des situations, je savais que j’en aurai d’autres, il faut être concentré dans ce type de matchs. Depuis la reprise, j’avais encore mal à mon pied suite à ma blessure de janvier 2015. « P’tit Pich » a réussi à me manipuler et ça va mieux, je tiens à nouveau à l’en remercier. Je suis vraiment à 100% donc je suis très heureux. Sur mon but je souriais parce que ce n’est pas le plus beau que j’ai mis mais dans le scénario du match il compte. Bravo à toute l’équipe et au coach, merde aux gars de la première pour demain ! Forza Celta ! Vamos Murcielagos ! »