L’an dernier il a pu participer à quelques séances avec le groupe et notamment à une opposition interne dans laquelle il avait pu démonter ses qualités. Ce sera sa première année dans le futsal et il a choisi le Celta.

On vous emmène à la rencontre de : David Mounivong.

celtafutsal.fr : David, tu connais bien le fonctionnement, tu sais par quoi on commence, peux-tu te présenter à nos fans ?

David Mounivong : Bonjour à tous, moi c’est David Mounivong, 20 ans, j’habite dans le sud de Rennes. Je suis étudiant en 2ème année de STAPS en filière entraînement sportif à Rennes 2. Je suis aussi joueur au CPB Brequigny mais également éducateur sur l’école de foot et responsable de la catégorie U13. Je prends beaucoup de plaisir à avoir ce rôle de coach, le fait de pouvoir éduquer, entraîner et passer du temps avec les jeunes me responsabilise et m’aide à être exemplaire.

cf.fr : Tu fais partie de ce noyau de Celtistas qui viennent de Bréquigny, détaille nous plus précisément ton parcours de footballeur.

D.M. : J’ai commencé le foot en débutant à Bréquigny et j’ai continué jusqu’à la dernière année des 14 ans Fédéraux. Le fait d’avoir eu Nico (Delaunay) et Pich comme coach m’a peut être fait partir (rires). Je suis donc arrivé au Stade Rennais pour 2 années U17 où j’ai un peu touché au centre de formation et été surclassé en U19 pour une grande partie de ma seconde année. A l’issue de ces belles saisons j’ai pris la décision de revenir au club de mon enfance. Depuis j’ai été plutôt inactif … Lors de ces 4 dernières années je me suis blessé à plusieurs reprises à cause de luxations de la rotule gauche. J’ai finalement été opéré à l’été 2014, il m’a fallu plus d’un an pour reprendre la compétition, j’ai repris en fin de saison dernière avec la DSR de Bréquigny.

cf.fr : Tu as eu l’occasion de venir tâter le ballon avec tes futurs partenaires l’an dernier, qu’as-tu pensé de l’esprit du groupe ?

D.M. : Je voulais vraiment essayer le futsal pour voir si ça pouvait me plaire et c’est vrai que l’esprit du groupe m’a aidé à prendre beaucoup de plaisir pendant le peu de séances que j’ai fait. Je connaissais déjà les joueurs qui sont passés par « Breq », Pich, Ti Pich, Nico Delaunay, Jo Bique, etc, et je pense que l’ensemble du groupe est dans le même état d’esprit ! C’est un peu le « sérieux sans se prendre au sérieux ». Je suis de nature un peu timide mais j’ai rapidement été mis a l’aise par tout le monde, qu’il soit chauve ou barbu, grand ou petit, avec une mousse à la main ou pas (sourire). Tout le monde tire dans le même sens !

cf.fr : On sait que tu conserveras une double-licence avec Bréquigny, qu’est-ce qui t’a convaincu dans le projet du Celta et quelle place tu y accorderas cette saison ?

D.M. : Je suis encore jeune et je ne me voyais pas du tout arrêter le foot à 11. J’aurai comme priorité cette saison le CPB Bréquigny, je l’ai annoncé au staff au moment où j’ai donné mon accord au Celta. Performer au futsal est aussi un objectif mais s’il y a un choix à faire à un moment donné, je n’hésiterai pas. C’est clair que j’aurai peu de temps libre avec mes études, le rôle d’éducateur/joueur à Bréquigny plus celui de joueur futsal au Celta, c’est ce qui m’a fait beaucoup réfléchir dans le fait de m’investir dans une activité en plus. Le projet sportif du Celta m’a plu car les moyens sont mis en place pour jouer les premiers rôles en DH avec du sérieux et de l’exigence. Le plan humain m’a aussi convaincu car j’ai vite senti que c’était un groupe qui vivait bien ensemble avec des gars qui avaient toujours le sourire. Connaissant le coach Jean-Félix pour travailler l’été avec lui depuis 2 ans je sais qu’il sera franc avec moi et qu’il y aura une relation de confiance.

cf.fr : Certains te décrivent comme « vif et très dynamique », tu confirmes ces qualités ? Tu peux nous parler de ton jeu et de comment tu te vois évoluer au futsal ?

D.M. : « Vif et dynamique » ne sont pas trop mes qualités premières .. On m’a même dit récemment que j’étais rapide mais je pense que c’était plus l’autre qui était très lent (rires). Ma qualité première est mon jeu de passe, la capacité à organiser le jeu par des transmissions courtes ou longues et le mouvement. Je viens chercher au futsal ce qui me manque dans le foot à 11 : de la prise de risque offensive par la conduite de balle notamment et de l’agressivité défensive. J’espère bien et vite m’adapter au futsal pour être un joueur complet sur les deux surfaces.

cf.fr : Le traditionnel mot de la fin pour ceux qui nous suivent, tes dirigeants, tes coéquipiers et coéquipières est pour toi !

D.M. : A quand la soirée d’intégration ? (rires) J’espère que l’on va toutes et tous passer une grande saison et faire notre maximum pour que ce club grandisse encore ! Vamos Murcielagos !